Lancement du Centre de Développement des Compétences Bugey Sud

 Un projet porté par Bugey Développement, en partenariat étroit avec la Communauté de Communes Bugey Sud, voit le jour avec le soutien de la Région Auvergne Rhône-Alpes et l’État, au travers de la sous-préfecture et la DIRECCTE, Pôle Emploi et l’Afpa de l’Ain.

Des besoins nécessaires pour la compétitivité des entreprises !

Les enquêtes menées en amont du projet auprès des entreprises ont fait remonter clairement leurs attentes et recherches en termes de compétences. Les analyses conjointes de BPI Group et de Pôle Emploi Bugey Sud dénombrent que plus de 60% des demandeurs d’emploi ont un niveau de formation inférieur ou égal au CAP-BEP. Le manque de mobilité des candidats, l’offre de formation locale limitée sont autant de freins qu’il a fallu prendre en considération afin de proposer des solutions. Le territoire compte près de 3200 salariés dans le secteur de l’industrie sur les 12000 emplois pourvus et 4 entreprises représentent 50% des emplois industriels.

Toutes sont impactées par les enjeux de demain : elles recherchent de nouvelles compétences pour fiabiliser leurs activités face aux évolutions et améliorer leurs performances de production chaque jour dans un contexte concurrentiel et règlementaire.

 

Des solutions adaptées indispensables face aux enjeux emploi-formation

Fort de la prise en compte du besoin des entreprises et de l’emploi, les porteurs du projet et les partenaires collaborent pour apporter des solutions :

  • Un comité de pilotage opérationnel est mis en place au sein duquel on retrouve les différents partenaires du projet. L’objectif est de porter en permanence les besoins en formation afin de les satisfaire avec la meilleure réactivité.
  • Le Centre de Développement des Compétences Bugey Sud installe ses locaux de formation au cœur de Belley, sur l’ancien site d’Ugivis: Ugiparc.
  • L’Afpa met en place dès le mois de décembre une nouvelle formation de montage câblage électrotechnique. Cette formation a vocation à satisfaire les premiers besoins traités pour permettre à une dizaine de demandeurs d’emploi de rentrer dans un cycle préparatoire à l’emploi. Le plateau technique du site de Grenoble sera déplacé pour cette formation d’une durée approximative de 3 mois. Les stagiaires seront alors en situation d’apprentissage par le geste et en exerçant une activité technique proche de celles attendues prochainement dans l’entreprise.

Le site doit permettre de mettre en œuvre facilement et localement des formations évolutives, « professionnalisantes à certifiantes », répondant aux besoins des entreprises du bassin et permettant de former les salariés et demandeurs d’emploi.

 

Des partenariats à développer pour accompagner les enjeux de demain du territoire

Cette expérimentation sera étroitement suivie par le comité de pilotage, la première année se veut volontairement ciblée afin d’en mesurer l’efficacité et travailler collectivement sur les solutions utiles à l’emploi : employabilité des demandeurs d’emploi du bassin, développement des compétences, accompagnement des entreprises industrielles dans l’évolution des métiers d’avenir… en associant toutes les parties prenantes.

Au-delà de cette première action, d’autres besoins de formations ont d’ores et déjà été repérés : formations qualifiantes (filerie carte électronique, mécano-soudage, montage mécanique, automatisme-programmation, maintenance) ainsi que des formations règlementaires (SST, CACES, habilitations électriques, pont roulant, incendie) et nécessiteront de nouvelles réponses à mettre en œuvre en collaboration avec tous les acteurs emploi-formation territoriaux. Le comité veillera à l’étude de l’élargissement des réponses à d’autres secteurs en tension le cas échéant.

 

 

 

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.