En présence de Mme Pascale PRÉVEIRAULT, sous-Préfète de l’Arrondissement de Belley, de Mme Stéphanie PERNOD BEAUDON, Vice-Présidente de la Région et de M. François PERRIER, Président de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie de l’Ain et d’Auvergne-Rhône-Alpes, les acteurs du « Territoire d’Industrie » réunissant la communauté de communes de la Plaine de l’Ain, Haut-Bugey Agglomération, la communauté de communes du Pays Bellegardien, Pays de Gex Agglo et le communauté de communes Bugey Sud se sont retrouvés à Actipôle Bugey Sud pour le premier comité de pilotage du dispositif « Territoire d’Industrie ».

 

L’industrie hexagonale n’a pas dit son dernier mot, loin s’en faut puisque pas moins de 141 territoires ont été labellisés « Territoires d’Industrie » et que l’on a assisté, en 2018, à des créations nettes d’emplois industriels ce qui n’était pas arrivé depuis 17 ans.

Le principe des « Territoires d’Industrie » est de faire converger, après avoir identifié les enjeux de ce grand territoire (la moitié Est du Département de l’Ain), des financements pour des projets industriels autour des quatre thèmes suivants : recruter, innover, attirer et simplifier.

Les cinq Intercommunalités qui composent ce « Territoire d’Industrie » comptent plus de 280 000 habitants et n’ont pas forcément l’habitude de travailler ensemble mais présentent toutes un tissu industriel riche et souvent complémentaire qui les réunit aujourd’hui autour d’un projet ambitieux qu’il s’agit de co-construire.

L’économiste Pierre VELTZ n’a-t-il pas dit que les territoires sont des réservoirs privilégiés de ressources relationnelles ?

Pour ce qui concerne la communauté de communes de Bugey Sud, près de 36% des salariés étaient employés dans l’industrie en 2015 (12,5% en France) soit environ 3 000 personnes.

De nombreux projets de développement économique sont co-construits avec l’association de chefs d’entreprises « Bugey Développement », La DIRECCTE (Etat), Pôle Emploi, la Compagnie Nationale du Rhône ou encore l’AFPA.

Surtout, notre tissu industriel est diversifié et résilient : connectique et électro-technique, aéraulique, constructions mécaniques, maroquinerie de luxe, agro-alimentaire…

Parmi les grands comptes figurent notamment UTC CIAT, Volvo Compact Equipment, GERAL (groupe GPI), Conductix Wampfler, la Maroquinerie de Belley (groupe Hermès), COMATEL, la Fromagerie Guilloteau…

 

Souhaitons que le dispositif « Territoire d’Industrie » soit un levier efficient pour le développement de nos PME et de nos territoires car il s’agit, avec nos voisins, de changer d’échelle pour partager les expériences réussies et innover pour mieux accompagner le développement de nos industries. Un contrat comprenant un plan d’actions pour 2019 – 2022 devra être finalisé par les partenaires d’ici l’automne prochain.

 

En photo le binôme, pilote du Territoire d’industrie, Stéphanie PERNOD BEAUDON, Vice-Présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et François PERRIER, Président de l’UIMM de l’Ain, et co-Président du Groupe Gérard Perrier Industrie (GPI).