La CC Bugey Sud organisait le vendredi 6 juillet les 10emes rencontres des acteurs de l’emploi pour un point d’actualité et d’information sur les projets en cours. Une occasion pour Wilfrid Bristiel, directeur de l’agence Pôle Emploi de Belley, et pour les partenaires présents de se réjouir d’une « météo » ensoleillée !

Retour sur les chiffres de l’emploi avec Wilfrid Bristiel, directeur de l’agence Pôle emploi de Belley

Avec un taux de chômage à 6,2% au troisième trimestre 2017, le département de l’Ain fait partie des territoires les plus dynamiques en matière d’emploi que ce soit au niveau national comme régional. Partagé entre la zone d’emploi de Chambéry et d‘Ambérieu-en-Bugey, le territoire de l’Agence Locale pour l’Emploi de Belley affichait pour sa part un taux de chômage provisoire entre 6,6 % et 7% au premier trimestre 2018. La demande d’emploi, qui s’établit à 1822 personnes n’ayant pas travaillé en mars 2018 (catégorie A), ne cesse de baisser depuis 3 ans, permettant ainsi de confirmer la reprise économique au niveau local.

Du côté des offres d’emploi, l’agence a enregistré 907 propositions d’emploi depuis janvier 2018 soit une hausse de 15% par rapport à 2017. Si tous les secteurs d’activités sont concernés, les secteurs de la santé humaine et de l’action sociale, les activités de services administratifs dont l’intérim, et l’industrie manufacturière sont actuellement les plus importants pourvoyeurs d’emploi.

Cette embellie économique connaît cependant son pendant négatif avec des difficultés de recrutement en hausse elles-aussi comme l’indique l’étude de Pôle Emploi sur les Besoins en Main d’Œuvre 2018. Cette dernière recueille les projets de recrutement des chefs d’entreprises et leur ressenti par rapport au marché de l’emploi. On notera que ces difficultés de recrutement sont particulièrement fortes pour les ouvriers non qualifiés et qualifiés de l’électronique et de l’électrotechnique. Par ailleurs, si Pôle Emploi enregistre plus de 1100 retours à l’emploi depuis janvier 2018, ceux-ci laissent encore de côté les publics les plus fragilisés : les séniors et demandeurs d’emploi de plus d’un an dont les qualifications sont souvent inadaptées ou obsolètes.

 

Faciliter la formation et renforcer l’attractivité du territoire restent ainsi des enjeux d’actualités majeurs pour le territoire

Aussi, les partenaires se sont réjouis du projet de création d’un Centre de Compétences porté par Bugey développement et la Communauté de communes BUGEYSUD qui permettra de faciliter l’accès à la formation, ainsi que du lancement du Plan d’Investissement Compétences de l’Etat qui ambitionne de former un million de jeunes et un million de demandeurs d’emploi entre 2018 et 2020.

Laisser un commentaire